Ni s’en foutre ni s’en faire

Ni s’en foutre, ni s’en faire…
Ni s’enfuir ni s’enfermer…
Ni s’enfuir ni s’en foutre
Ni s’en faire ni s’enfermer…

À quoi bon chercher ton chemin si tu sais pas où tu vas ?
A quoi bon savoir où tu vas si tu sais pas où t’es, là ?
T’arriveras jamais nulle part
Parce que t’y es déjà
T’y as toujours été, partout où t’as bougé
Toujours au même endroit mon gars : autour de toi…

Ce monde a encore plein de choses à t’apporter
Certes
Mais dans ce monde y a déjà plein de choses à ta portée !

On passe à côté de ce qu’on vit
A force d’attendre d’atteindre ce qu’on vise
On se plaint d’être vides
Parce qu’on évite
Les vies denses
Qu’on mène
On en dévie
Et regarde où ça nous mène…

Il nous reste tant de chemins à parcourir…
Tant à faire en chemin, à part courir…
Hommage à ceux qui ont réussi à mourir
Avant de mourir
À périr avant de pourrir
Et non l’inverse…
Hommage à ceux qui ont connu l’enfer
Et en sont revenus
Devenus
Des êtres de lumière
Des spectres lunaires…

Ni s’en foutre, ni s’en faire…
Ni s’enfuir ni s’enfermer…
Ni s’enfuir ni s’en foutre
Ni s’en faire ni s’enfermer…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s